Retraite complémentaire privée : comment ça marche ?

complément de retraite

Publié le : 23 août 20226 mins de lecture

Le deuxième pilier de la pension obligatoire française est la pension complémentaire. Elle s’ajoute à la pension de base. Les caisses de retraite dites « complémentaires », propres à chaque régime, sont chargées de gérer ce deuxième type de pension pour les personnes partant à la retraite. Le programme de pension complémentaire est un programme par points. Le montant de la pension complémentaire dépendra du nombre de points acquis et de leur valeur, qui sera déterminée par le régime. Ces quelques lignes vont vous présenter en détail le fonctionnement de cette retraite complémentaire, qui est la deuxième protection la plus importante en France.

Toutes les catégories socioprofessionnelles bénéficient de la pension complémentaire !

Le versement de la retraite complémentaire est effectué auprès du régime dont dépend la personne concernée. L’affiliation est automatique, selon le régime. La valeur du montant versé à la caisse est basée sur un système de points spécifiques. Elle est acquise grâce aux cotisations vieillesse qui sont prélevées à l’avance sur le salaire. Le salarié participe également à cette déduction, grâce à un régime spécifique de l’employeur. Pour information, ces points peuvent être revalorisés chaque année par le régime auquel l’intéressé est affilié. Outre ce système particulier, il existe aussi le taux de pension, qui correspond à chaque trimestre complet de travail que l’intéressé a effectué au cours de sa carrière. La valeur exacte de la retraite complémentaire des salariés correspond donc aux points acquis, multipliés par le taux de pension. Il faut également savoir que les cotisations destinées à préparer ce type de protection sociale sont prélevées progressivement sur le salaire brut du travailleur, au cours de sa carrière professionnelle. Cela s’applique aussi bien aux cadres qu’aux non-cadres. Les primes et les congés payés sont par ailleurs pris en compte. Consultez le site agipi.com pour plus d’informations.

Comment demander une pension complémentaire ?

Si toutes les conditions d’éligibilité sont remplies, il est possible de faire une demande. Pour cela, il convient de se rapprocher du régime auquel la personne est affiliée, puis de déposer une demande accompagnée de pièces justificatives, qui sont : une photocopie du livret de famille et de la CNI ; un relevé d’identité bancaire ; une attestation d’affiliation à un régime d’assurance maladie et une copie du dernier avis d’imposition sur le revenu. Après le dépôt de la demande, le régime auquel le retraité est affilié vérifiera d’abord toutes les pièces justificatives et les antécédents du retraité. La retraite complémentaire privée sera effective un mois après le début de la retraite. Dans le cas où le salarié prend sa retraite de sa propre volonté, il devra en informer son employeur par lettre recommandée. Il est par ailleurs à noter que le demandeur doit déposer sa demande six mois avant la date de son départ à la retraite.

Qui peut prétendre à la pension complémentaire ?

Toute personne ayant atteint l’âge légal de la retraite et ayant cotisé à la pension complémentaire peut en bénéficier. Tous les salariés cotisent à la retraite complémentaire, car c’est une obligation pour tous les régimes, et ils peuvent donc tous en bénéficier lorsqu’ils atteignent l’âge de la retraite des cadres du privé. L’âge pour bénéficier d’une pension complète est de 66 à 67 ans, selon l’année de naissance, alors que l’âge légal de la retraite est de 62 ans. Dès lors, au moins six mois avant la date de départ à la retraite, la demande de pension de base est presque toujours faite en même temps que la demande de pension complémentaire. En cas de décès du bénéficiaire légitime, les pensions complémentaires sont versées aux conjoints survivants. La retraite complémentaire que le défunt a perçue ou aurait perçue s’il avait pris sa retraite est partagée entre la veuve ou le veuf à un taux compris entre 50 et 60 %. Certains régimes complémentaires libéraux permettent une réversion à 100 % en échange d’un investissement supplémentaire facultatif.

Quand la prestation de retraite complémentaire sera-t-elle versée ?

Si l’assuré remplit les conditions d’éligibilité et en fait la demande au moins six mois avant la date de départ, la prestation complémentaire de retraite sera alors versée en même temps que la prestation de retraite de base, à la date demandée par l’assuré. La prestation retraite complémentaire cadre est alors versée mensuellement, à l’avance et en début de mois (entre le premier et le quatrième). A moins qu’ils ne souhaitent être payés mensuellement, les retraités sans compte bancaire en France ou en Europe reçoivent leur pension trimestriellement. Lorsque la valeur totale du complément de retraite est comprise entre 100 et 200 points, elle est aussi versée annuellement. Les bénéficiaires de la retraite moyenne des cadres du privé peuvent être des fonctionnaires, des travailleurs indépendants ou des salariés de nationalité française, sur le territoire de la France. Avec ce type de protection sociale, les bénéficiaires disposent d’une source d’argent permanente et assurée.

Plan du site