Qu’est-ce que l’affacturage et quand y faire recours ?

Publié le : 27 mars 20225 mins de lecture

La facturation permet aux clients d’obtenir rapidement de l’argent pour payer leurs factures et leurs demandes de remboursement sans avoir à attendre une date limite de paiement. Le client est l’expert désigné. L’affacturage peut prendre en charge tous les aspects de ces factures, tels que le suivi, la facturation, le recouvrement et, si nécessaire, le risque de non-paiement. Une fois que les besoins financiers du client sont satisfaits et que celui-ci accepte une solution d’affacturage, le conseiller contacte une société financière ou une organisation professionnelle appelée agent d’affacturage.

Affacturage : qu’est-ce que c’est exactement ?

Un accord d’affacturage est un contrat entre une agence d’affacturage et votre entreprise qui définit le mécanisme par lequel votre facture sera transférée. C’est ce qu’on appelle la « mobilisation du crédit ». Une fois l’accord en place, vous pouvez transférer progressivement les factures de vos clients vers le factor. La société d’affacturage paie le montant spécifié dans le contrat et veille à ce que vos créances soient reçues à temps. Pour protéger le client contre le défaut de remboursement, le facteur évalue le risque du client et met en place un fonds de garantie. Pour reconstituer ce fonds, un montant proportionnel au solde du compte est déduit au fil du temps du solde initial du compte. Une fois le fonds mis en place, le factor peut financer jusqu’à 100 % de la valeur de la facture. Pour plus d’informations rendez-vous sur le site comptabilite-bnc.fr. Si votre relation avec le facteur prend fin ou si votre contrat n’est pas renouvelé, le montant restant vous sera restitué. L’affacturage est une solution qui permet aux entreprises d’obtenir rapidement des liquidités sans avoir à attendre les paiements de leurs contreparties.

Comment constituer un contrat d’affacturage ?

L’affacturage est la cession de créances à une institution financière, appelée affactureur. En contrepartie de ce transfert, l’institution financière verse à l’entreprise une part de la valeur des factures transférées. Comme vous pouvez le constater, l’affacturage nécessite un accord entre l’entreprise et la société d’affacturage. Cette convention fixe les conditions de cession des créances, notamment le pourcentage de chaque paiement et le montant de l’avance. Pour établir un tel accord, l’institution financière analyse la clientèle de l’entreprise et évalue son exposition au risque. Le niveau de risque évalué par l’institution détermine directement le montant du capital de garantie. Jusqu’à ce que ce capital soit couvert, le prêteur initial déduit un petit montant de chaque extension de crédit pour couvrir le capital obligatoire, ce qu’on appelle la rétention de garantie. Ce montant est utilisé au cas où le factor aurait des difficultés à recevoir les factures de l’entreprise. Au terme de la relation contractuelle, le solde du fonds de couverture est restitué à l’entreprise.

Qui sont concernés par l’affacturage ?

L’affacturage s’adresse à toutes les entreprises, quels que soient leur forme juridique, leur taille ou leur secteur d’activité. En pratique, le facteur le plus important est la capacité juridique du débiteur, à condition qu’il dispose de ressources financières suffisantes ou d’un dépôt scellé approuvé par le commissaire aux comptes. L’affacturage ne s’applique qu’aux transactions B2 B, c’est-à-dire aux factures adressées à des entreprises privées et à des administrations publiques. Il n’est donc pas nécessaire pour les ventes privées. Il y a encore quelques décennies, le comptaweb était principalement utilisé par les entreprises en difficulté financières. Le processus combine essentiellement trois services complémentaires : la gestion d’entreprise astuce, la garantie de paiement et le financement des factures. Selon le Dailly, l’affacturage est une forme de financement qui répond aux besoins à court terme d’une entreprise. Il répond aux besoins des entreprises qui recherchent une solution souple et simple pour améliorer la gestion de trésorerie. L’affacturage convient donc aux entreprises qui sont en train de regagner leurs liquidités, ainsi qu’aux PME et aux microentreprises.

Plan du site