Le statut d’intermittent du spectacle

Publié le : 19 septembre 20226 mins de lecture

L’intermittence du spectacle est un régime juridique qui permet aux travailleurs de la culture et de la création de bénéficier d’une protection sociale spécifique. Ce régime a été créé en France en 1967, afin de sécuriser les emplois des artistes et techniciens du spectacle vivant. Aujourd’hui, le statut d’intermittent du spectacle est ouvert à tous les métiers du spectacle vivant, qu’ils soient artistiques, techniques ou administratifs. Les travailleurs intermittents du spectacle bénéficient d’une protection sociale spécifique, qui leur permet notamment d’avoir d’un revenu minimum garanti en cas de chômage. Le statut est un régime juridique avantageux pour les travailleurs de la culture et de la création, qui leur permet de bénéficier d’une protection sociale spécifique.

Qui sont les intermittents du spectacle ?

Les intermittents du spectacle sont des travailleurs de la culture et du divertissement qui sont principalement employés à temps partiel ou en CDD. En France, ils sont près de 200 000 à être concernés par ce statut. Les intermittents du spectacle bénéficient d’une protection sociale particulière, notamment en ce qui concerne les allocations chômage. Leur situation est cependant précaire, car leur emploi est souvent intermittent et peu rémunéré. Ce régime a été créé afin de sécuriser leur emploi et de leur permettre de mieux vivre de leur travail.

Les intermittents du spectacle sont souvent des artistes, des musiciens, des techniciens du son et de la lumière, des comédiens, des danseurs, des chanteurs, etc. Ils travaillent dans le monde du théâtre, du cinéma, de la musique, de la danse, etc. La plupart d’entre eux sont des gens qui vivent de petits boulots et qui ont du mal à joindre les deux bouts.

Malheureusement, ce régime est souvent mis en danger par les gouvernements successifs. En effet, les gouvernements ont tendance à vouloir réduire les dépenses publiques et à mettre en place des réformes qui sont souvent malvenues pour les intermittents du spectacle. Heureusement, les intermittents du spectacle sont souvent bien organisés et se battent pour défendre leur régime. En effet, les intermittents du spectacle ont souvent été à l’origine de grands mouvements sociaux qui ont permis de faire avancer les choses.

Comment obtenir le statut d’intermittent du spectacle ?

Ce statut leur permet notamment de bénéficier d’indemnités journalières en cas de maladie, de maternité, de paternité, d’adoption ou de congé de longue maladie. Pour bénéficier du statut d’intermittent du spectacle, il faut justifier d’un certain nombre de conditions, notamment avoir travaillé au moins 120 jours en tant que salarié du spectacle vivant ou de l’audiovisuel sur une période de 12 mois consécutifs.

Pour obtenir le statut d’intermittent du spectacle, il faut réunir les conditions suivantes :

-Travailler dans le secteur du spectacle

-Justifier d’une certaine activité

-Etre inscrit à Pôle Emploi

-Avoir un numéro de Sécurité Sociale

-Remplir certaines conditions de ressources

Si vous réunissez ces conditions, vous pouvez demander le statut d’intermittent du spectacle auprès de Pôle Emploi.

Quel est leur régime de sécurité sociale ?

Le statut d’intermittent du spectacle permet aux travailleurs de la culture et de la création de bénéficier d’un régime de sécurité sociale spécifique. Ce régime est géré par la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Pour bénéficier du statut d’intermittent du spectacle, il faut justifier d’au moins 120 jours de travail dans les deux années précédentes. Les travailleurs intermittents du spectacle bénéficient ainsi de prestations sociales telles que le chômage, la maladie, la maternité, la paternité, la vieillesse ou encore les accidents du travail. Par ailleurs, il est possible de choisir leur propre mutuelle, plus d’informations sur compagnies-assurances.com. Pour obtenir le statut d’intermittent du spectacle, il faut réunir certaines conditions. En effet, ce statut ouvre droit à des aides financières et à des avantages sociaux tels que la protection sociale. Pour en bénéficier, il faut travailler dans le secteur du spectacle et justifier d’une certaine activité.

Quels sont les avantages et les inconvénients du statut d’intermittent du spectacle ?

Le statut d’intermittent du spectacle est un régime juridique qui permet aux travailleurs de la culture et du spectacle de bénéficier d’une certaine flexibilité dans leur travail. Ce statut leur permet notamment de cumuler plusieurs emplois et de bénéficier d’une certaine protection sociale. Les avantages du statut d’intermittent du spectacle sont nombreux, mais il existe également quelques inconvénients.

Le statut d’intermittent du spectacle permet aux travailleurs de la culture et du spectacle de bénéficier d’une certaine flexibilité dans leur travail. Ce statut leur permet notamment de cumuler plusieurs emplois et de bénéficier d’une certaine protection sociale. Le statut d’intermittent du spectacle permet également aux travailleurs de bénéficier de certaines aides financières, notamment lorsqu’ils sont en chômage technique. De plus, ce statut leur permet de bénéficier d’une prise en charge partielle de leurs frais de transport et de logement lorsqu’ils se déplacent pour travailler. Ce statut présente également quelques inconvénients. En effet, ce statut est souvent accompagné d’une certaine instabilité professionnelle et financière. De plus, les travailleurs intermittents du spectacle ne bénéficient pas toujours des mêmes avantages que les travailleurs en CDI, notamment en ce qui concerne la protection sociale.

Plan du site